Devise

Catégories : , Étiquettes : ,

CHF 25.00

Le visiteur 25 Revue critique d’architecture de la Société Française des Architectes

Auteur

Collectif
Rédacteur en chef: Karim Basbous

Format

22 x 26 cm

Contenu

150 illustrations

Nombre de page

248 pages

Reliure

broché

Parution

2020

ISBN

9782884748438

Le thème de ce numéro est l’architecture en représentations. Mais qu’est-ce que la représentation en architecture ? Est-ce le dessin qui représente le bâtiment, ou le bâtiment qui représente le dessin? D’ailleurs, quelle place le dessin occupe-t-il encore? L’intérêt de cette notion n’est-elle pas précisément les deux sens qu’elle peut avoir, à savoir la représentation du projet, et ce que le projet représente a posteriori? L’un précède le réel, l’autre lui donne sens. Le travail de projet architectural, qui mobilise depuis la Renaissance plans, maquettes et croquis, a été au fil de ces dernières années progressivement dématérialisé, avec de multiples logiciels de représentation. Parallèlement, la représentation des projets se fait de plus en plus conceptuelle, se détourne d’une recherche du plan et de la coupe pour se rapprocher de l’installation artistique. Assiste-t-on à la naissance d’une nouvelle culture de la représentation, ou au démantèlement progressif de ce qui fonde le savoir et la compétence de l’architecte? Comment peut-on mesurer les effets de cette évolution dans la production du monde bâti, dans l’enseignement et dans l’idée que l’on se fait du projet architectural? Quel rapport au réel établit-on à travers la représentation?

Sommaire
Éditorial; Architectures déplacées par Jacques Rancière; Énigme et analogie par Jean-François Chevrier; L’opération de l’édifice par Fréderic Vengeon; Luxe ou grandeur par Karim Basbous; Une maison devant le monde: représentations romaines de l’architecture privée par Mireille Courrént; Raphaël et la Lettre à Léon X: dessiner comme les anciens romains par Francesco P. Di Teodoro; L’architecture au jardin: de la représentation à la transfiguration par Denis Ribouillault; L'opération de l'édifice par Frédéric Vengeon; Le réel, c’est le virtuel en moins propre par François-Frédéric Muller.